La Roche-sur-Yon : le luthier de la débrouille

R. Burgade, un jeune Yonnais de 21 ans, fabrique ses propres instruments de manière autodidacte. Son credo : se réapproprier son environnement pour recréer tous les sons possibles.

Dernière mise à jour : 11/07/2012 à 11:01

Chaque instrument est authentique et artisanal, du cor de chasse à la contrebasse en passant par la batterie et les guitares. Saxophone en main, le jeune Yonnais exprime toute la connivence qu’il entretient avec la musique.
Chaque instrument est authentique et artisanal, du cor de chasse à la contrebasse en passant par la batterie et les guitares. Saxophone en main, le jeune Yonnais exprime toute la connivence qu’il entretient avec la musique.

Ne lui demandez pas dans quelle école il a appris à fabriquer ses instruments, il vous rigolera au nez. Le jeune Yonnais de 21 ans (Rod ou Boogie pour les intimes) est un «self-made-man». Très loin de l’académisme du luthier, il poursuit activement des études de médecine et se prépare à entamer sa quatrième année. Mais alors, d’où vient cette passion pour la fabrication des instruments ? «Au début, je récupérais des trucs en bois, tout ce qui pouvait servir en fait, et je faisais des armes. Puis, je voulus avoir une super-guitare électrique comme Assurancetourix dans Astérix et le coup du menhir ou comme Denver, le dernier dinosaure. Je savais que je pouvais en fabriquer une», raconte le Yonnais avec une passion farouche. Alors que tous les adolescents se ruent sur des consoles de jeux, lui préfère vendre sa Playstation 2 pour pouvoir s’acheter une scie sauteuse.

La suite du portrait dans notre édition du jeudi 12 juillet 2012.

À Feuilleter

Une Guide été juillet Vendée
Les archives