Le Poiré-sur-Vie Football (coupe de France). L'appétit grandit

Leaders de DH, les Genôts aiguisent aussi leur appétit en coupe de France. Tellement qu'ils espèrent croquer Viry-Châtillon, samedi, pour préparer leurs dents à un (très) gros.

24/01/2017 à 18:20 par mumu

Avec Timothée Férand en porte-parole, les Genôts crient leur envie d'aller plus loin en coupe de France. (© Sébastien Moinet) -
Avec Timothée Férand en porte-parole, les Genôts crient leur envie d'aller plus loin en coupe de France. (© Sébastien Moinet) -

Ils n’ont pas goûté à la trêve des confiseurs. La table de Noël à peine débarrassée, les Genôts ont cuisiné leur reprise mardi 27 décembre. Avalé une double ration d’entraînement, le lendemain. Le 30, Benjamin Guillou servait une nouvelle séance. Et le dernier jour de l’année, les voisins herbretais étaient invités à la table de l’Idonnière pour une opposition. « Un planning vu avec les joueurs », souffle le coach. « Je leur ai demandé s’ils voulaient juste participer à un 32e de finale de coupe de France ou se donner tous les moyens de poursuivre l’aventure »

Tous ont choisi de croquer dans ce match contre Viry-Châtillon. Une faim attisée après avoir digéré les restes de Châteaubriant, Le Mée et Saumur. « Chaque tour est plus difficile que le précédent », prévient Benji. Celui-là offre une CFA. Une formation qui ne s’est mis qu’une victoire sous la dent en championnat. « Sauf que je n’ai pas vu une équipe à l’abandon », enchaîne le technicien genôt. Les images, ce sont Oswald Tanchot et Steeven Mandin (1), les ex-Bleus, qui les ont tournées à l’occasion d’un Le Havre 2 – Viry (2-1). « Ils n’ont montré ni crainte, ni fébrilité. Simplement, c’est une formation en manque de réussite ». Ce petit plus qui a permis à Viry de découper Belfort, pensionnaire de National, au tour précédent (1-0). « La preuve que »

En face, du costaud

Pour être du festin des 16e, le VPSVF va devoir défendre sous bout de gras « face à des joueurs aux profils athlétiques forts. De la force, de la vitesse et de la technique » Le Poiré, lui, devra faire sans Johann Heyman, expulsé à Saumur. « On perd une cartouche », regrette Benjamin Guillou. Pas de quoi, pour autant, entamer l’appétit genôt.

(1) Le préparateur physique a rejoint le technicien en Normandie, au mois d’octobre dernier.

Samedi 7 janvier à 15 heures – 32e de finale de coupe de France : Vendée Le Poiré-sur-Vie (DH) – Viry-Châtillon (CFA 2), stade de l’Idonnière. Tarifs – tribune : 10 € ; pourtour : 8 € (4 € pour les femmes et gratuit pour les moins de 16 ans). Prévente : jeudi 5 janvier, de 18 à 20 heures, à la billetterie principale (côté salle de sports).
85170 Le Poiré-sur-Vie

Captcha en cours de génération.....Version audio
Changer l'image