Le Poiré-sur-Vie Agriculture. Coordination rurale voit plus loin que son bout de nez français

83 syndiqués de Coordination rurale Vendée se sont réunis au Poiré-sur-Vie pour faire un point sur la situation agricole. Un avenir flou et sombre que le deuxième syndicat de France en nombre d'adhérents souhaite éclaircir.

17/03/2017 à 17:39 par npipelier

83 syndiqués Vendéens ont écouté les propositions pour<br />
développer l'économie paysanne. -
83 syndiqués Vendéens ont écouté les propositions pour développer l’économie paysanne.

En boucle pendant la réunion, les slogans ont défilé sur tableau blanc animé par un rétroprojecteur. « Foutez-nous la paix, laissez-nous travailler ». « Sauver un agriculteur, c’est sauver sept emplois ». « Les arrêtés, ça pousse bien mieux que mes cultures ». « Agriculteur = espèce en voie de disparition ». Ou enfin « Pour l’agriculture, des prix, pas des primes ». Tout est dit. Les paysans veulent vivre d’un travail qui leur plaît, pas de subventions ni dans la contrainte. Dans la ligne de mire des plaignants : la Politique agricole commune
(Pac).

« Elément fondateur de la construction européenne, la Pac n’assure plus ses missions essentielles pour la société, notamment celle de garantir l’autosuffisance alimentaire de la population et un niveau de vie équitable pour les agriculteurs ». Coordination rurale et son président, Bernard Lannes, critiquent l’abandon de la régulation des productions et des marchés agricoles. « L’Union européenne s’est rendue encore plus dépendante pour son approvisionnement alimentaire du marché mondial très instable. Les agriculteurs se voient obligés de vendre à perte et n’ont pas de revenus décents, malgré les aides européennes ».

L’Europe contre la crise

Le syndicat voit au-delà de la France pour impacter la crise internationale. Il pose ses requêtes : « Une alimentation saine, de qualité, produite dans des conditions environnementales et sociales raisonnables ». Cela en assurant un revenu correct au producteur lui permettant d’investir. « Nous refusons cette situation socialement indigne et économiquement insoutenable qui détruit nos emplois, déstabilise nos territoires et conduit à des drames personnels et familiaux dans nos campagnes ».

Pour rebondir, Coordination rurale veut « une économie viable et diversifiée sur l’ensemble du territoire européen, plutôt qu’un alignement vers les moins-disants mondiaux ».

Plus surprenant, Coordination rurale sort des labours battus en rejetant « ce système absurde et dispendieux des aides systématiques de la Pac, qui ne permettent pas de stopper la disparition des fermes européennes ». Le syndicat invite l’Etat à faire « une exception agriculturelle » concernant les accords économiques de libre-échange.

Il souhaite protéger le marché agricole européen « par des barrières douanières adaptées pour stabiliser les prix sur la base de leur réelle valeur et non sur les cours mondiaux ». Par quels moyens ? « En instaurant de réels outils de régulation des productions agricoles pour dimensionner la production européenne conventionnelle, labellisée et bio, en fonction de débouchés stables ».

Coordination rurale a rédigé un manifeste qu’il invite à soutenir par signature. Cela en le contactant par messagerie sur manifeste.regulation@coordinationrurale.fr. Renseignements sur le site www.coordinationrurale.fr.

85170 Le Poiré-sur-Vie

Captcha en cours de génération.....Version audio
Changer l'image

Votre journal cette semaine

Un concentré d'informations pour ne rien manquer !

Je m'inscris à la newsletter

Abonnement

Recevez l'actualité qui
vous concerne. Je m'abonne

La Roche sur Yon - Jeudi 30 mars 2017

La Roche-sur-Yon
Jeu
30 / 03
21°/8°
vent 28km/h humidité 76%
Ven15°-10°
Sam13°-8°
Dim14°-6°
Lun17°-5°